Expositions en 2020

À hauteur d'homme

Salle d'exposition temporaire
Du 17 octobre 2020 au 22 mai 2021
Exposition présentée en partenariat avec les Ateliers des Capucins, le Port-Musée de Douarnenez et l'Association des Amis de Michel Thersiquel

À hauteur d’homme, exposition dédiée à l’œuvre de Michel Thersiquel (1944-2007), est l’occasion pour le musée de renouer avec la photographie, cinquante ans après l’exposition qui lui avait été consacrée en 1971. Des caravanes blanches près de la mer, des pêcheurs démêlant leurs filets, des galets surprenants par leur forme, des îliens de Sein, Molène ou Ouessant, des modèles de Pont-Aven… Ces clichés en noir et blanc explorent les jeux de lumière tout en reflétant le perfectionnisme du travail du photographe qui saisit la réalité avec exactitude.

Les Ateliers des Capucins présentent À fleur de corps du 28 novembre 2020 au 4 avril 2021, travail mené par Michel Thersiquel au Centre de rééducation et de réadaptation de Kerpape, à Plomeur, de 1972 à 1985. Dans cette série, le photographe va bien au-delà du reportage documentaire : son travail est une réflexion empathique sur le corps, l’énergie d’une reconstruction, la force qui se dégage de corps diminués. Pionnière à son époque, et encore aujourd’hui très novatrice, cette série joue, parfois avec humour, tantôt avec gravité, à renverser nos appréhensions.

Ces deux expositions inscrivent ces différentes séries dans un certain rapport au temps. Michel Thersiquel parvient habilement à le suspendre, entraînant à la rêverie. Et chaque fois avec cette grande exigence artistique qui propulse chacun de ses clichés vers une dimension iconique.

D'art en arbres

Salle d'exposition temporaire
Exposition participative avec les agents des espaces verts de Brest métropole
Du 8 février au 20 septembre 2020

La richesse de la collection du musée des beaux-arts de Brest est parfois perçue par le public comme cachée. Soucieux de la rendre accessible au plus grand nombre, le musée souhaite inviter régulièrement un groupe d’habitants du territoire afin de concevoir un accrochage thématique à partir de son propre fonds. Pour ce premier accrochage, ce sont six agents de la direction des espaces verts de Brest métropole qui, après avoir visité les réserves du musée et de l’artothèque, ont sélectionné plus de soixante œuvres.. 

L’arbre y est célébré dans toute sa diversité. Ce thème a été choisi en lien avec l’actualité scientifique et les récentes publications rappelant son intelligence particulière. Il fait aussi écho à la toile d’Alexandre Hollan, La Grande Roue (2011) donnée par l’artiste au musée en 2018.

Dessins, gravures, peintures, mais aussi photographies contemporaines rythment le parcours de l’exposition. Des peintres flamands aux artistes du Land Art, en passant par les peintres Nabis, le regard des artistes n’a cessé de se pencher sur l’arbre, tant pour lui-même que pour son appartenance à un paysage façonné par la présence humaine. L’arbre séduit, inspire, fait rêver, protège… et s’avère incontestablement une matière d’artiste !

Le legs exceptionnel de Monique Le Bras-Lombard (1932-2018)

Rotonde du premier étage.
Exposition présentée à partir du 12 septembre 2019.

Décédée le 27 septembre 2018, Monique Le Bras-Lombard, née à Landivisiau en 1932, a été l’une des premières femmes avocates au barreau de Brest à la fin des années 1950. Elle est l’épouse de Georges Lombard (1925-2010), ancien maire de Brest de 1959 à 1973, premier Président de la communauté urbaine, également conseiller général, conseiller régional, député et sénateur.

Envisageant sa succession dès 2016, Monique Le Bras-Lombard, passionnée des salles de vente, avait décidé, en toute discrétion, de léguer ses œuvres au musée des beaux-arts.

Monique Le Bras-Lombard a donné à la métropole de Brest pas moins de sept tableaux essentiellement liés à l’École de Pont-Aven et aux Nabis. Ce legs a reçu l’avis favorable de la commission scientifique régionale d’acquisition des Musées de France en mai 2019.

Dernière mise à jour le :