Informations annexes au site

Expositions en cours

Bois Brésil. Gravures sur bois d'aujourd'hui

Salle d'exposition temporaire
Du 10 novembre 2018 au 19 mai 2019

Cette exposition « découverte » a pour vocation de contribuer à soutenir une discipline artistique peu ou mal connue en France. Elle présente le travail de trois graveurs brésiliens : Erivaldo Ferreira daSilva, Maércio Lopes Siqueira et Francisco Correia Lima (dit Francorli).

Représentatifs des deux principales écoles de la gravure sur bois brésilienne, l’école de Pernambouc et l’école de Juazeiro do Norte, ces artistes contribuent à perpétuer un art populaire, tant dans ses formes traditionnelles que dans son expression la plus contemporaine.

La littérature de cordel désigne un mode d’autoédition de poésies populaires, sous forme de fascicules appelés folhetos. Les textes écrits en vers sont souvent lus ou déclamés. Cette littérature a des fonctions informatives, récréatives, pédagogiques. Les sujets sont très variés : écrits satiriques et humoristiques, thèmes d’actualité, contes et épopées, retranscription ou création de duels poétiques,écrits didactiques…

La couverture du folheto est un élément essentiel du cordel. Autrefois, l’illustration agissait comme un élément identificateur de l’histoire pour les gens qui ne savaient pas lire. Depuis les années 1950, la gravure sur bois est devenue le mode d’illustration privilégié des folhetos. Elle a depuis conquis son indépendance, puisqu’aujourd’hui des albums de xylogravures paraissent régulièrement et que les graveurs cherchent de nouvelles formes artistiques pour l’emploi de cette technique.

Exposition réalisée en collaboration avec le musée du Nouveau Monde à La Rochelle, la Fondation Casa de Rui Barbosa à Rio de Janeiro, au Brésil et l’équipe de recherche interlangues « Mémoires, Identités, Territoires » de l’Université Rennes 2, avec le soutien de l’Ambassade du Brésil en France.

Bois Bretagne. La gravure sur bois en Bretagne (1850-1950)

Exposition-dossier 
Rotonde du premier étage.
Du 20 octobre 2018 au 19 mai 2019

En écho à l’exposition Bois Brésil, qui ouvrira le 10 novembre, le musée des beaux-arts présente un accrochage spécifique à partir d’œuvres conservées dans ses collections.

Cette sélection donne à voir le dialogue possible entre les xylogravures brésiliennes et celles d’artistes ayant exercé en Bretagne, tels que Henri Rivière, René Quillivic, Mary Piriou, Yvonne Jean-Haffen, Mathurin Méheut, Marie-Renée Chevallier-Kervern, Géo-Fourrier, René Yves Creston, Lionel Floch.

 

50 ans d'affiches d'expositions temporaires (1968-2018)

Accrochage
Escalier
Jusqu'au 31 décembre 2018

Conçue par le musée des beaux-arts en partenariat avec le service des archives municipales et communautaires, cet accrochage installé dans le hall du musée invite à découvrir 50 ans de création graphique de 1968 à nos jours. De l’exposition inaugurale L’art noir à l’exposition Les retrouvailles, cette présentation donne un aperçu de l’art de communiquer.

C’est aussi l’occasion de souligner la diversité des sujets abordés et de considérer l’oeuvre d’art non plus comme autonome, mais d’étudier les différents angles d’approche développés selon les expositions et les contextes. D’une année à l’autre, les affiches se suivent et ne se ressemblent pas !

Merci à tous les curieux qui, depuis 50 ans, ont pris plaisir à visiter les expositions temporaires.

Dernière mise à jour le :