Exposition en cours

La représentation de la femme par Jean-Georges Cornélius

Espace « Un autre regard »

Du 14 septembre 2021 au 28 août 2022

Situé à l’étage du musée, l’espace de présentation temporaire « Un autre regard », propose, à partir du 14 septembre, une sélection d’œuvres de Jean-Georges Cornélius (1880-1963).

Profondément marqué par le courant symboliste, cet artiste a produit une œuvre à l’inspiration réaliste et mystique, reconnaissable à son style graphique puissant, volontiers expressionniste.

La sélection donne à voir la représentation de la femme dans l’imaginaire du peintre breton, omniprésente dans son œuvre. Marie-Madeleine en femme de son temps, la Vierge en femme âgée, la femme de marin angoissée mais aussi les filles du port, les femmes fatales, etc. L’artiste associe souvent la femme, aimante et source de spiritualité, à ses œuvres : La femme nuage, Les filles du port…

« J’ai toujours aimé ceux qui n’ont plus rien à perdre et qui ont tout à donner », écrivait Cornélius.

Plumes de peintres. Les écrits des peintres de l'École de Pont-Aven et des Nabis

Salle d'exposition temporaire

Du 28 juin au 31 décembre 2022

 


En 1895, Paul Gauguin écrit à Maurice Denis : « J’ai senti cette nécessité qui s’imposait à vous, jeunes peintres, d’écrire raisonnablement sur les choses de l’Art. […] Continuez tous à combattre soit avec le pinceau, soit avec la plume, c’est dans ma retraite mon plus fervent désir. » De l’autre bout du monde, il enjoignait ainsi les jeunes peintres à lutter contre la mainmise des littérateurs sur la critique d’art, en prenant eux-mêmes la plume.

Nombreux sont les artistes à suivre ce conseil qui, dans le sillage de Gauguin, tentent de faire reconnaître les nouvelles voies picturales qu’ils ont ouvertes, en particulier chez les Nabis. L’exposition mettra en évidence les divers champs d’investissement de l’écriture de ces peintres, et le poids de ces derniers dans le récit de l’histoire de cette révolution picturale, qui débuta à Pont-Aven en 1888.

Mémoires, journaux, correspondances, théorie de l'art, romans, pièces de théâtre… La diversité tant générique que thématique de ces écrits leur confère une importance capitale dans l’histoire de l’art, autant que dans la littérature. 

En écho aux peintres présents dans la collection du musée, l’exposition lève le voile sur cet aspect méconnu de la production de ces artistes, en grande partie inédite.

Exposition réalisée avec la collaboration de la médiathèque François Mitterrand - Les Capucins.

Dernière mise à jour le :