Restauration

Le journal d'une restauration - épisode 2

Mis en ligne le

Nous vous proposons une série de publications autour de la restauration de quatre panneaux de Paul Sérusier, Les fées aux balles d'or (1912), entrés dans les collections en 2019 grâce au legs de Madame Le Bras-Lombard.

Voici le deuxième épisode d’une série de publications autour de la restauration de quatre panneaux de Paul Sérusier, Les fées aux balles d'or (1912), entrés dans les collections en 2019 grâce au legs de Madame Le Bras-Lombard. La restauration est menée actuellement par Gwenola Corbin, restauratrice d’œuvres peintes, que nous remercions pour le partage de son travail en ces temps de confinement.
Pour ce second épisode, concentrons-nous sur le refixage de la couche picturale et le démontage de la toile.
Avec le temps, la couche picturale peut perdre son adhésion avec le support. Des craquelures apparaissent, puis des soulèvements. Pour arrêter ce processus un adhésif est apposé localement : c’est ce qu’on appelle le refixage. Une fois la couche picturale sécurisée, l’œuvre est retirée de son châssis. Afin de la remettre à plat, des bandes de tension sont posées au revers de la toile, puis une humidification et une mise sous presse sont réalisées.