L'oeuvre du mois

Jean Degottex, Finis Terrae

Mis en ligne le

Afin de commencer ce mois de juillet en beauté, Loélia Ménard, qui vient de terminer son stage au musée, vous invite à (re)découvrir l’œuvre Finis Terrae, peinte par Jean Degottex.

Jean DEGOTTEX (1918-1988), Finis Terrae, 1954, gouache sur toile

La simplicité de ce tableau, autant au niveau de la palette réduite de couleurs que de l'économie du trait, dégage l'idée d'une atmosphère calme qui, je trouve, laisse de la place à l'émotion de celui qui le regarde.

L'abstraction et l'absence de signes identifiables font que l’œuvre en elle-même ne commande pas le regard : le spectateur peut aller et venir à sa guise, parcourant tous les traits des yeux, en y lisant une histoire qui sera propre à chacun.

On pourrait presque dire que ce tableau inspire à la méditation, nous questionne et nous interroge : qu'est-ce que l'artiste souhaitait représenter ? Est-ce une vision abstraite de notre Finistère, Finis Terrae, notre bout du monde ?

Laissant un point d'interrogation dans nos pensées, je trouve que de ce tableau émane un sentiment de sérénité qui ne nous quitte pas tout à fait, même lorsque nous détournons le regard.