Evénement

Festival Grande Marée : deux dates à ne pas manquer !

Mis en ligne le

Dans le cadre du Festival Grande Marée, le musée des beaux-arts accueille les conteuses Annukka Nyyssönen et Najoua Darwiche.

Annukka Nyyssönen : Celles qui sourient et celles qui soupirent

Il était une fois des lavandières, une vieille femme qui regardait le monde par la fenêtre, une amoureuse qui attendait le retour de son marin, trois fileuses de laine et leurs quenouilles. Il était une fois les portraits de femmes de la collection du musée des beaux-arts. En déambulant dans les galeries, venez redécouvrir les œuvres dans l’écho de contes merveilleux ou facétieux, avec pour fil rouge les âges de la vie.

Dimanche 17 novembre à 14h30.
Public familial, à partir de 6 ans.
Durée : 1h.
Sur réservation (jauge limitée) au 02.98.00.87.96.
Plein tarif : 6 €. 
Moins de 25 ans : 4 €. 

Najoua Darwiche : Point de fuite

« Et si mes parents n’avaient pas quitté le Liban en 1982 ? Et si j’étais née à Beyrouth ? Et si je pouvais remonter le temps ? Avant l’invasion israélienne, avant la guerre civile de 1975, avant la famine du Mont-Liban. Est-ce que je sentirais l’odeur des orangers en arrivant aux portes de Saïda ? Et si je remontais encore plus loin... » 
Dans ce spectacle, Najoua Darwiche déroule les fils de sa propre histoire, une histoire imprégnée de contes merveilleux et de parfums d’Orient. Entre fantasme et réalité, souvenirs d’enfances et paradis perdu, les mythes embrassent les récits du quotidien.

Séance en résonance avec l’exposition La vraie vie est ailleurs !
Jeudi 28 novembre à 18h30.
Tout public, à partir de 8 ans.
Durée : 1h.
Sur réservation (jauge limitée) au 02.98.00.87.96.
Plein tarif : 6 €. 
Moins de 25 ans : 4 €.