L'oeuvre du mois

Fabienne VERDIER, "Depuis Bimont, sous le vieux pin", série Montagne Sainte-Victoire

Mis en ligne le

Pour débuter l'année 2021, Mathilde Pigallet, responsable du service des publics et de l’action culturelle du musée, partage avec vous son œuvre coup de cœur.

Fabienne Verdier, Depuis Bimont, sous le vieux pin, série Montagne Sainte-Victoire, 2019, sérigraphie, collection artothèque du musée des beaux-arts de Brest-métropole.

 

J’ai découvert Fabienne Verdier (née en 1962) à Aix-en-Provence, lors d’une rétrospective au musée Granet en 2019. J’ai été subjuguée par la beauté de ses toiles de grand format, à la lisière entre la calligraphie – découverte en Chine lors de son apprentissage auprès de grands peintres traditionnels – et le dripping, dans la lignée des peintres expressionnistes abstraits.

Le processus créatif de l’artiste m’a tout autant fascinée. Dans son atelier, l’artiste peint debout sur la toile, avec un pinceau monumental suspendu au plafond, qu’elle déplace à l’aide de poulies. Elle se sert de la gravité pour déposer sur ses toiles de la matière picturale en grande quantité.

En 2018, à l’invitation du musée Granet, Fabienne Verdier décide d’« aller au motif », selon l’expression de Paul Cézanne, pour se confronter à la montagne Sainte-Victoire. Elle imagine un atelier nomade, immergé dans la nature et aux prises avec les éléments. Après une ascension, elle choisit cinq lieux, offrant différents points de vue sur la montagne, comme ici depuis le barrage de Bimont, permettant de capter sa silhouette triangulaire.

Quelle chance avons-nous, à Brest, de pouvoir admirer cette sérigraphie tirée de ses grandes toiles, et grâce à elle de nous évader pour rejoindre les terres de Cézanne !

Pour en savoir plus : https://fabienneverdier.com/db/painting/montagne-sainte-victoire/