L'oeuvre du mois

Ex-voto anatomiques, IIe siècle av. J-C

Mis en ligne le

Pour le mois de janvier, Manon Bertucat, qui a œuvré à la coordination de la prochaine exposition temporaire Corps Accords, nous propose de découvrir des ex-voto anatomiques conservés dans les réserves du musée.

J’ai choisi de vous présenter une série d’ex-voto anatomiques en terre cuite datant du IIe siècle av. J-C et arrivés dans les collections du musée en 1906, suite au don de la collection ethnologique et archéologique de John Burnett-Stears par sa veuve, la Comtesse Rodellec du Portzic. 

Figurant parmi la sélection des œuvres proposées pour la prochaine exposition participative, Corps Accords, réalisée avec le Stade Brestois et le Brest Bretagne Handball, ils n’ont pas été choisis par les participants : trop bruts, trop fragmentés. Ils offrent pourtant un autre regard sur les collections, ce qui m’a poussé à vous les présenter. 

Outre les écrits qui nous renseignent sur la pratique de la médecine, les découvertes archéologiques nous apportent des traces matérielles sur les rites et croyances pratiqués dans la région du Latium entre les IVe et Ier siècle av. J-C. Pour guérir ou ne pas tomber malade, les populations se tournaient vers les divinités dans les sanctuaires. Les ex-voto d’organes isolés en terre cuite faisaient partie des offrandes. 

Ceux conservés au musée des Beaux-Arts de Brest ont été découverts lors de la campagne archéologique menée par Emmanuel Fernique en février 1878 à Fortuna Primigenia. Cet ancien complexe cultuel romain était dédié à la déesse Fortuna de la ville de Praeneste (aujourd'hui Palestrina). Divinité allégorique de la chance, elle a ensuite été identifiée à la déesse grecque Tyché, « Fortune » ou « Hasard ».