Prêt

Découvrez les coulisses du prêt de treize œuvres à Rennes et Nantes !

Mis en ligne le

Treize toiles du musée des beaux-arts de Brest ont quitté la collection de peintures françaises du 18e siècle, pour figurer dans deux expositions à Rennes et à Nantes, du 15 février au 12 mai 2019. Plusieurs étapes ont précédé ce départ.

Première étape, l’équipe du musée a procédé au dépoussiérage des œuvres. Vêtu d’une combinaison, armé d’un pinceau et d’un aspirateur, Cédric Angoujart, assistant de conservation, a dû s’y atteler avec le plus grand soin. Les risques : arracher une étiquette au revers du cadre, aggraver un soulèvement de peinture ou pire, aspirer une toile distendue…

Un constat d’état doit ensuite fournir des renseignements détaillés, tant sur la structure que sur la surface du tableau. Pour cela, Mathilde Pigallet, assistante de conservation, s’est muni d’une lampe pour examiner la couche picturale et le vernis, le châssis et le cadre. Il s’agit d’évaluer les dégradations : craquelures, chocs, pertes de matière, taches, déformation de la toile, etc. L’opération est renouvelée à l’arrivée des œuvres à destination, ainsi qu’à leur retour dans la collection pour voir si elles ont subi des dommages durant le transport ou l’exposition.

Les toiles sont finalement emballées et placées dans le véhicule. Elles sont alors prêtes pour le voyage, opéré par un transporteur spécialisé disposant d’un camion adapté.

Vous pourrez admirer onze toiles d’artistes tels que Durameau, Coypel, Natoire, Sylvestre, Regnault, Taillasson, Van Loo, Vien ou Guillon-Lethière, dans l’exposition Éloge du sentiment, au musée des beaux-arts de Rennes. Deux œuvres de Sablet et Duvivier sont également prêtées au Musée d’Arts de Nantes pour le deuxième volet de l’exposition Éloge de la sensibilité.